Tsante

La santé pour tous !

La Fondation France AVC et le laboratoire Boehringer Ingelheim France vont lancer une campagne d’information à travers des livrets et des affiches exposés dans les salles d’attentes des médecins et dans les pharmacies afin de sensibiliser les gens aux signes d’alerte de l’AVC.

 Eric Gauthier, directeur des affaires médicales du laboratoire a affirmé :"Nous espérons, qu'en termes de santé publique, cette nouvelle campagne d'information permettra d'améliorer significativement le niveau de connaissance des signes d'alertes de l'AVC par la population."  Et pour cause, il s’est avéré que 59 % des Français s'estiment mal informés sur l'AVC et 49 % ignorent les premiers gestes à faire en cas d'AVC.

Voici 3 signes d'alerte ainsi que 3 tests rapides à faire :

  • Trouble de la parole ou la difficulté de compréhension : Lors d’un AVC, la victime a soudain du mal à parler. Pour faire le test demandez à la victime de dire une phrase simple.
  • Paralysie faciale : La victime d’un AVC n’arrive pas à sourire et sa lèvre devient tombante. Vous pouvez demander à la personne de sourire afin de déterminer si elle est atteinte d’un AVC.
  • Membre du corps inerte : La victime perd de la force et ressent un engourdissement soudain du bras ou de la jambe. Demandez-lui de lever les deux bas si c’est le cas.

Dans le cas où l’un de ces gestes (ou les trois) sont difficilement réalisés par la victime ou qu’elle est incapable de les faire, il faudra appeler l'urgence. Lors d’un AVC, chaque minute passée tue 2 millions de neurones, les médecins ont 4h30 à 6h maximum pour agir.

Source

Scroll to top